logo

facebook
Twitter
instagram

NEWS:

  • nurburgring 26/09/15
    «J’adore le Nürburgring!» Maxime Martin a entériné son histoire d’amour avec le Nürburgring en y signant ce week-end l’exploit d’une 2e victoire en DTM. Ou...
  • Oschersleben 12/09/15
    «Je n’avais pas la réussite avec moi» Le rendez-vous d’Oschersleben n’a pas vraiment souri à Maxime Martin. Sur cette piste où les dépassements sont difficiles,...
  • moscou 29/08/15
    «De retour aux avant-postes ce dimanche» Maxime Martin est passé par toutes les sensations ou presque lors de ce week- end à Moscou. Après qu’un samedi noir l’ait...
  • red bull ring 01/08/15
    «Déjà tourné vers Moscou» Le meeting autrichien du DTM n’a pas été placé sous le signe de la réussite pour Maxime Martin et, dans l’ensemble, pour les...
  • zandvoort 11/07/15
    «Un podium puis une course difficile» Maxime Martin a soufflé le chaud et le froid, ce week-end, à Zandvoort. Samedi, le représentant du RACB National Team en DTM...
  • norisring 02/05/15
    «Un week-end compliqué» Contraint à l’abandon durant la 1ère course, 10e du second round, Maxime Martin n’a pas décroché les résultats qu’il espérait sur le...
  • Hockenheim 02/05/15
    «Clairement plus compétitif que l’an dernier» Deux bonnes qualifications avec un 11e et un 8e chronos, six points récoltés samedi en plus de la satisfaction de terminer...
  • Hockenheim 19/10/14
    "Le bilan est positif" Pour sa 1ère saison en DTM, Maxime Martin termine 7e du championnat et 3e parmi les BMW. Même si le représentant du RACB National Team espérait...
  • Zandvoort 28/09/14
    "Une jolie remontée et un titre officieux de meilleur Rookie à la clé " Parti de la 16e place sur la grille de départ de Zandvoort, Maxime Martin a franchi le drapeau à...
  • Lausitzring 14/09/2014
    "Un résultat mitigé" Maxime Martin n’a pas décroché le résultat espéré au Lausitzring ce dimanche. 16e des essais, le représentant du RACB a terminé en 14e position....

NEXT RACE:

14 - 16.10.2016 de Final Hockenheim 4,574 km   2016 Hockenheim 1

.
2
5
1
Days
0
5
Hours
2
0
Minutes
4
4
Seconds

maxime-martin 02

La presse de Maxime


DTM - Nürburgring (26 & 27 /09/15)
«J’adore le Nürburgring!»

En savoir +

«J’adore le Nürburgring!»



Maxime Martin a entériné son histoire d’amour avec le Nürburgring en y signant ce week-end l’exploit d’une 2e victoire en DTM. Ou l’issue d’une journée parfaite qui ne fut malheureusement pas reconduite ce dimanche, le pilote BMW du RACB National Team ayant dû se contenter d’une 13e place.


Le Nürburgring lui sourit décidément plutôt bien. Auteur, déjà, du 2e chrono des qualifications du samedi, Maxime Martin n’a pas demandé son reste pour concrétiser cette première ligne par une victoire, la première de sa saison, la seconde de sa carrière en DTM après Moscou l’an dernier.
«J’ai réussi un bon envol, raconte le pilote RACB National Team. Mais j’ai surtout signé une très bonne opération dans le premier virage en passant en tête.» Et malgré un contact avec le poleman Welhrein. «Un drapeau rouge a interrompu la course un peu plus tard mais le second départ se passe bien puisque je parviens à sauver ma place en tête, avant de creuser régulièrement sur mes adversaires en bagarre derrière moi. Je ne serai jamais vraiment inquiété. Je suis d’autant plus heureux d’avoir décroché ce succès pour mes employeurs que la première BMW derrière moi pointe seulement au 7e rang.»


Ce dimanche, le refrain fut différent: 16e sur la grille de départ, Maxime a croisé le drapeau à damier au 13e rang.
«A nouveau nous avons été confrontés à un problème récurrent depuis le début de la saison: l’inconsistance des pneus, regrette Max. Le premier train était parfait et avec lui je signe le 4e temps en qualification… Mais avec le second, je n’avais plus de grip et j’ai dû me battre avec une voiture dont on n’avait, pourtant, absolument pas modifié les réglages depuis la veille! Je ne peux mieux faire qu’un 16e temps et je finis 13e en course.»


Il reste deux courses pour Maxime Martin clôturer sa saison en beauté, lors de l’ultime rendez-vous du DTM à Hockenheim, du 16 au 18 octobre prochains.

DTM - Oschersleben (12 & 13 /09/15)
Je n’avais pas la réussite avec moi

En savoir +

«Je n’avais pas la réussite avec moi»



Le rendez-vous d’Oschersleben n’a pas vraiment souri à Maxime Martin. Sur cette piste où les dépassements sont difficiles, le représentant du RACB National Team a été pénalisé par des résultats moyens lors des séances qualificatives.


«C’est sûr, je ne vais pas garder un souvenir ému du meeting à Oschersleben», confiait Maxime Martin à l’arrivée. «Dans l’ensemble, je suis déçu de mes résultats alors que certains pilotes BMW ont joué les premiers rôles dans les deux courses.»


Il est vrai que le niveau particulièrement relevé de ce championnat impose de réaliser le tour parfait en qualification. Ce que n’a pas réussi Maxime pour la course 1, samedi. «J’admets que j’ai commis une petite erreur dans mon tour rapide. Ce qui m’a coûté 3 dixièmes et le fait d’être relégué en 12e position sur la grille. En course, j’ai cassé le ‘splitter’ de ma M4 en touchant un concurrent dans le premier virage. Cette pièce étant importante pour la tenue de route de la voiture, j’ai perdu une bonne partie de son efficacité. J’ai cependant terminé 11e, à la porte des points.»


Ce dimanche, Maxime n’était guère chanceux lors de la seconde séance qualificative: «Je me trouvais dans un tour rapide où j’allais manifestement améliorer mon chrono de deux dixièmes quand j’ai été confronté à un drapeau jaune. Comme les pneus de qualif offrent une performance maximale durant deux tours seulement, je n’ai pas pu améliorer mon temps par la suite. C’est donc depuis la 15e position que je me suis élancé.»


Cette fois, l’envol du Belge est excellent; il se retrouve très vite en 9e position. Hélas, ce week-end devait être marqué par un manque certain de réussite pour notre compatriote. «Au pit-stop, j’ai perdu pas mal de temps à cause d’un pistolet récalcitrant. En reprenant la piste, j’ai été confronté au trafic. Je suis quand même parvenu à dépasser quelques concurrents, une belle performance sur cette piste, pour franchir le drapeau à damier à la 9e place.»

DTM - Mouscou (29 & 10 /08/15)
Déjà tourné vers Moscou

En savoir +

«De retour aux avant-postes ce dimanche»



Maxime Martin est passé par toutes les sensations ou presque lors de ce week- end à Moscou. Après qu’un samedi noir l’ait condamné à s’élancer du fond de grille pour terminer sa première course avant-dernier, ce dimanche le représentant du RACB National Team en DTM avait gagné le droit d’installer sa BMW sur la 3e place au départ et c’est de peu qu’il n’a pas gagné celui de grimper sur le podium moscovite...


Il pensait bien ne pas pouvoir refaire le coup de l’an dernier et s’en aller fouler la plus haute marche du podium. Mais samedi, la première phase de son meeting à Moscou n’a apporté que des désillusions à Maxime Martin...
«Ce fut une journée très compliquée, confirme le pilote du RACB National Team. Je n’ai pas pu faire mieux que le 16e chrono en qualification et, en course, j’ai réussi un bon départ mais j’ai dû ensuite éviter deux crashes devant moi. Les aléas du fond de grille en particulier... Je me suis retrouvé dans l’herbe pour éviter les voitures à la dérive. Résultat: je fermais la marche du peloton et j’ai finalement franchi le drapeau à damier 18e et avant-dernier. »


Ce dimanche, on avait bien entendu tourné la page. «La journée fut beaucoup plus rayonnante, raconte un Maxime aussi soulagé que perplexe. J’ai signé le 4e chrono et j’ai même hérité de la 3e position sur la grille suite à la pénalité de trois places écopée par Ekström.»


Une performance confirmée en course par la BMW numéro 36: «J’ai à nouveau signé un bon départ malgré que j’aie été retardé par Spengler en allant tondre encore un peu les bords de la piste. J’ai rétrogradé au 4e rang mais, grâce à une bonne stratégie de mon équipe, j’ai pu repasser 3e, place à laquelle j’ai fait la majeure partie de la course. Malheureusement, je me suis retrouvé bloqué par une voiture concurrente qui devait encore ravitailler et j’ai perdu la zone DRS. A trois tours de la fin, je n’ai rien pu faire contre Ekström et c’est ensuite en réussissant à contenir une attaque suicide de Green que j’ai décroché la 4e place à l’arrivée, soit la 2e des BMW.»


Au compteur, ces 12 points récoltés permettent à Maxime de s’installer au 3e rang (ex æquo) des pilotes BMW au championnat où il pointe 12e. Mais n’allez surtout pas lui demander comment il explique ce grand écart entre ses performances de samedi et celles de dimanche:«Je n’en ai aucune idée, assure-t-il. C’est vraiment difficile à expliquer pour l’instant. Nous allons bien sûr étudier la question.»

DTM - Red Bull Racing (01 & 02 /08/15)
Déjà tourné vers Moscou

En savoir +

«Déjà tourné vers Moscou»



Le meeting autrichien du DTM n’a pas été placé sous le signe de la réussite pour Maxime Martin et, dans l’ensemble, pour les pilotes BMW. Respectivement classé 14e et 20e des deux courses sur le Red Bull Ring, le représentant du RACB National Team est déjà concentré sur le prochain rendez-vous à Moscou où il avait brillé l’an dernier.


Maxime Martin ne gardera sans doute pas un souvenir ému de son déplacement sur le Red Bull Ring, cette piste où, l’année dernière, les BMW avaient brillé.
«Une saison n’est pas l’autre», philosophe le Bruxellois. «Cette fois, ce fut un week-end compliqué. Personnellement, j’ai signé le 19e temps des qualifications. En m’élançant de si loin sur la grille, je ne pouvais pas espérer grand-chose mais j’ai quand même terminé au 14e rang.»


Ce dimanche, c’est depuis la 15e place que le Bruxellois démarrait la 2e course.
«J’étais cependant le 2e pilote BMW de la grille», raconte le représentant du RACB National Team. «Et à 50 centièmes du meilleur pilote de la marque. Tant aux essais qu’en course, la pluie n’a cessé de tomber. Les conditions étaient vraiment difficiles et je me suis classé 20e du second round après quelques petites erreurs. C’est un week-end à oublier, assurément.»


Maxime Martin ne baisse pas les bras pour autant.
«J’ai déjà le regard tourné vers Moscou où se déroulera, fin août, le prochain rendez-vous du calendrier DTM. Je garde un excellent souvenir de l’an dernier puisque c’est là que j’avais réalisé ma première pole et signé ma première victoire dans ce championnat extrêmement disputé. Nous allons aborder ce rendez-vous avec 10 kg de lest en moins sur nos voitures. De quoi les rendre plus compétitives et alimenter nos espoirs.»

DTM - Zandvoort (11 & 12 /07/15)
Un podium puis une course difficile

En savoir +

«Un podium puis une course difficile»



Maxime Martin a soufflé le chaud et le froid, ce week-end, à Zandvoort. Samedi, le représentant du RACB National Team en DTM décrochait une très belle 3e place. Dimanche, il finissait en queue de peloton alors que sa BMW M4 portait les traces de plusieurs contacts avec ses adversaires.


Le sport automobile est une perpétuelle remise en question. Maxime Martin l’a encore éprouvé ces samedi et dimanche à l’occasion du 4e meeting DTM organisé à Zandvoort.

«Samedi, tout a parfaitement fonctionné», rappelait notre compatriote. «En qualification, j’ai signé le 4e temps. En course, je me suis très vite retrouvé au 3e rang après un très bon départ où j’ai dépassé un concurrent. Très vite, j’ai géré mon avance sur le pilote le plus menaçant alors que l’écart était stable par rapport à da Costa. C’est ainsi que je suis monté sur la dernière marche du podium pour la première fois de la saison. Manifestement, nos BMW étaient performantes: nous avons placé les M4 aux sept premiers rangs. Ce résultat nous permet aussi de revenir dans le coup au championnat. Après quelques meetings délicats, cela fait plaisir de voir que le travail effectué ces derniers semaines paie.»


Ce dimanche, en revanche, le scénario était nettement moins agréable pour Maxime.«Quelques petites erreurs en qualification ne m’ont pas permis de me hisser dans les premières lignes de la grille», regrettait le Bruxellois. «C’est donc de la 11e place que je me suis élancé.»
«J’ai pris un bon départ mais quatre voitures m’ont heurté dès les premiers instants. A la suite d’une attaque en règle d’un adversaire, je me suis d’ailleurs retrouvé dans un bac à gravier. C’est donc en queue de peloton que j’ai fini la course avec une voiture passablement abîmée par tous ces contacts. Et si je me suis classé 17e, c’est tout simplement parce que certains concurrents ont abandonné.»


Même si le bilan dominical est nettement moins heureux que celui du samedi, Maxime demeure optimiste...«Ce qui m’est arrivé dimanche relève du fait de course. L’important, c’est que nos voitures sont à nouveau compétitives. Nous revenons aux affaires, ce championnat est loin d’être fini!»

DTM - Norisring (27/06/15)
Un week-end compliqué

En savoir +

«Un week-end compliqué»



Contraint à l’abandon durant la 1ère course, 10e du second round, Maxime Martin n’a pas décroché les résultats qu’il espérait sur le Norisring ce weekend. Des résultats tièdes que le représentant du RACB National Team en DTM espère oublier lors du prochain meeting, à Zandvoort, dans quinze jours.


Le 3e rendez-vous du DTM, au coeur de Nuremberg, a tenu ses promesses. Comme chaque année, des dizaines de milliers de spectateurs étaient présents dans les gradins ceinturant les 2300 mètres du Norisring. «Je ne connais pas les chiffres de l’assistance mais je sais qu’il n’y avait plus un ticket à vendre», explique Maxime Martin. «C’est extrêmement agréable de disputer des courses devant des tribunes pleines à craquer.»
«Mais sur une piste où l’on tourne aux essais en une cinquantaine de secondes, les écarts sont forcément infimes», poursuit le représentant belge en DTM. «Comme nous avons rencontré des problèmes récurrents de freins tout au long du week-end, les performances s’en sont ressenties.»


Dans la qualification pour la 1ère course, notre compatriote réalisait le 14e chrono. Et il n’allait pas plus loin que le 2e tour en course.
«Lors d’un accrochage avec Edoardo Mortara, une biellette de pince s’est brisée. L’abandon était inévitable», regrette le Bruxellois.


Dans la seconde compétition, dimanche, Maxime Martin réalisait le 9e chrono. En course, il se hissait au 10e rang:«C’était un week-end compliqué et les problèmes de freins nous ont pas mal handicapés. On a régulièrement souffert de problèmes de blocage des roues arrière. Malgré tout, j’ai réussi à marquer un point et, tant en qualification qu’en course, je me suis classé à chaque fois 2e parmi les BMW ce dimanche. J’ai hâte d’être à Zandvoort, dans quinze jours.»

DTM - Hockenheim (02/05/15)
Clairement plus compétitif que l’an dernier

En savoir +

«Clairement plus compétitif que l’an dernier»



Deux bonnes qualifications avec un 11e et un 8e chronos, six points récoltés samedi en plus de la satisfaction de terminer premier pilote BMW et, dimanche, une remontée plus qu’encourageante de la 20e à la 14e places après une pénalité: Maxime Martin a quitté Hockenheim plutôt satisfait de ses prestations.


La première course de 40 minutes disputée samedi a conforté Maxime Martin dans son potentiel, alors qu’il entamait ce week-end sa seconde saison en DTM, toujours sous les couleurs de BMW. «Un bon départ depuis la 11e position m’a permis de gagner d’emblée deux places, conte le représentant du RACB National Team. C’était une course très intense jusqu’au drapeau à damier, marquée par deux safety cars. Je suis non seulement content d’être remonté au 7e rang mais satisfait, aussi, d’avoir terminé premier pilote BMW de cette toute première joute.»


Ce dimanche, pour la course de 60 minutes, Maxime s’est qualifié en 8e position. Entamés sur le sec, les débats se sont poursuivis sous la pluie après le premier tiers et non sans souci pour le porte-drapeau du RACB National Team dans ce prestigieux championnat allemand de Tourisme…
«J’ai écopé d’un drive through pour « unsafe release », la faute à une petite erreur de jugement du team au moment de relâcher ma BMW M4 DTM au terme du pit stop, explique Maxime. En début de course, un léger accrochage m’avait fait dégringoler au classement. J’avais récupéré quelques positions lorsque j’ai écopé de cette pénalité qui m’a fait chuter au 20e rang. Finalement, je réussis malgré tout à franchir le drapeau à damier en 14e position. Le résultat final est d’autant plus dommage qu’on avait le potentiel pour marquer de gros points en terminant entre la 5e et la 8e places.»


Le week-end de Martin n’en reste pas moins positif: «Je suis clairement plus compétitif par rapport aux autres pilotes BMW que l’année passée où Hockenheim, en particulier, ne m’avait pas trop réussi avec des 14 et 15e positions en qualifications. Ce week-end je fais nettement mieux avec une BMW pas au mieux de sa forme par rapport aux adversaires et sur un circuit qui, normalement, devait nous convenir. Je suis donc assez content de mes performances personnelles. Globalement, nous étions clairement un ton en dessous par rapport à la concurrence ce week-end. Je pense qu’on est un peu en retard. Il va falloir bosser.»


A l’issue de ce premier meeting, Maxime Martin pointe au 11e rang provisoire du championnat avec six unités au marquoir. Prochain rendez-vous: le 29 mai au Lausitzring.

DTM - Hockenheim (19/10/14)
Le bilan est positif

En savoir +

"Le bilan est positif"



Pour sa 1ère saison en DTM, Maxime Martin termine 7e du championnat et 3e parmi les BMW. Même si le représentant du RACB National Team espérait conclure par un bon résultat - ce dimanche, il a enregistré son premier abandon de la saison - son bilan demeure positif.


Du soleil et des dizaines de milliers de spectateurs. Pour la 10e et ultime confrontation de la saison, le DTM 2014 s'est terminé en feu d'artifices à Hockenheim, là où il avait débuté en mai.


Maxime Martin, notre représentant dans ce championnat très relevé, n'y a pas connu la réussite qu'il espérait.
"Dès les essais, il était évident que les choses allaient être plus compliquées que prévu", soulignait le Bruxellois. "Ma 15e place en qualification constituait une déception, bien sûr. En même temps, les écarts entre le meilleur chrono et le milieu du peloton étaient infimes. A titre informatif, le temps que j'ai réalisé en Q2 était 348 millièmes moins rapide que celui de la pole. C'est dire si le niveau est élevé."


En course, le représentant du RACB National Team ne connut pas plus de réussite:
"Je pense avoir réalisé un bon départ; j'ai notamment dépassé mon équipier après quelques centaines de mètres. Hélas, le premier tour était à peine entamé que j'ai été harponné par un pilote... BMW. De mon côté, les dégâts étaient assez importants mais mon team m'a demandé de rester en piste. Avec une géométrie faussée, je ne pouvais plus aligner des performances de premier choix. Le comble, c'est que j'ai subi une crevaison, conséquence de la touchette, après avoir changé de pneus. Ce nouveau passage par les stands mettait un terme à mes espoirs de grappiller de précieuses unités au championnat."


Mais au-delà de cette déception, Maxime Martin dresse un bilan positif:
"Bien sûr, c'est râlant de conclure la saison par un abandon. Mais dans l'ensemble, je crois que cette première année en DTM s'est bien déroulée. 1 pole, 1 victoire, le titre officieux de Rookie of the Year, la 7e place au classement final, la troisième parmi les huit pilotes BMW. Il n'y a pas de quoi rougir!"

DTM - Zandvoort (28/09/14)
Une jolie remontée et un titre officieux de meilleur Rookie à la clé

En savoir +

"Une jolie remontée et un titre officieux de meilleur Rookie à la clé "



Parti de la 16e place sur la grille de départ de Zandvoort, Maxime Martin a franchi le drapeau à damier au 6e rang. Une remontée impressionnante complétée par une prestation honorifique : des quatre Rookies engagés en DTM cette saison, le représentant du RACB National Team est le mieux classé.


Le meeting de Zandvoort n’avait pourtant pas débuté de façon optimale pour notre compatriote. Lors des qualifications, samedi, la pompe de la direction assistée lui causa quelques soucis. En fonctionnant par intermittences, elle empêcha le jeune Belge de tirer le maximum de sa BMW M4. «Un pépin technique qui me relégua en 17e position», racontait Maxime. Par le biais de la pénalisation d’un concurrent, notre représentant en DTM s’élança depuis la 16e place sur la grille.»


Les prémisses d’une belle remontée. «Je suis parti en gommes dures et, pendant un moment, je suis resté bloqué dans le trafic», racontait le Bruxellois. «Mais cette course fut très animée et riche en nombreux accrochages. Au total, nous avons dû composer avec quatre interventions de la safety-car. Comme j’ai chaussé les pneus tendres (Option) en fin de course, j’ai pu remonter pas mal de concurrents. A un moment, j’étais pointé à la 18e place et j’ai franchi l’arrivée en 6e position.»


Une prestation qui permet à Maxime Martin de glaner huit points supplémentaires et de pointer à la 6e place du classement provisoire alors qu’il reste un meeting. Ce qui fait du sociétaire du RACB National Team le meilleur Rookie de la saison 2014. «Ce titre purement honorifique me va à ravir », sourit le Belge. «Rookie, on ne peut l’être que durant une seule saison. Nico Müller, Antonio Félix da Costa et Vitaly Petrov étaient également en lice. Mais comme j’ai pris une belle avance au championnat, ils ne pourront plus me ravir ces lauriers symboliques. Par ailleurs, je suis ravi de succéder à Marco Wittmann lui qui fut Rookie en 2013.»


Ce week-end, la 2e place de Witmann, justement, et la 6e de Martin, ont permis au Team RMG de marquer 26 unités supplémentaires et, par conséquent, de coiffer la couronne parmi les équipes, quelques semaines après avoir célébré le titre chez les pilotes.

DTM - Lausitzring (14/09/14)
Un résultat mitigé

En savoir +

"Un résultat mitigé"



Maxime Martin n’a pas décroché le résultat espéré au Lausitzring ce dimanche. 16e des essais, le représentant du RACB a terminé en 14e position. Son 6e temps en course – le meilleur parmi les BMW - démontre que l’apprentissage en DTM se poursuit.

L’antépénultième manche du DTM a été perturbée par le brouillard samedi. Ce qui a entraîné une adaptation du timing.


«La mauvaise visibilité a réduit la séance d’essais libres à un quart d’heure », raconte Maxime Martin. «La piste était humide mais elle s’asséchait. Ce qui ajoutait à la difficulté : il n’était pas possible de trouver ses repères.»


Un scénario qui s’est quasiment reproduit lors des qualifications :
«Il n’y avait qu’une ligne sèche. Par ailleurs, nous sommes partis dans une mauvaise direction dans les réglages. Bref, j’ai signé le 16e chrono seulement.» Par la pénalisation d’un concurrent, le Belge s’est élancé du 15e rang.


«J’ai pris un bon départ au point que je me suis vite retrouvé en 10e position. Malheureusement, j’ai été percuté par Paul Di Resta et je me suis retrouvé en tête-à-queue ; ce qui m’a fait rétrograder à la 15e place. A ce moment, mes pneus pluie, un type de gommes que tout le monde avait chaussé au départ, ont commencé à souffrir tant l’asphalte devenait sec et abrasif. »


Comme si cela ne suffisait pas, notre compatriote a également été pénalisé d’un drive through.
«Apparemment, ma vitesse était trop importante dans une portion sous drapeau jaune. Ce passage par la pite-lane m’a évidemment fait rechuter au classement. Heureusement, les choses se sont améliorées en utilisant les pneus ‘option’ pour la fin de course. Après quelques tours pour trouver mes repères, j’ai pu libérer mon pilotage. Ce qui m’a permis de signer le 6e temps en course, le meilleur chrono parmi les BMW. A l’arrivée, Maxime félicitait chaleureusement son équipier Marco Wittmann, champion DTM 2014.


«Marco a réalisé une superbe saison. Il mérite amplement cette couronne. Quant à moi, je suis évidemment déçu par mon classement ce dimanche mais mon chrono en course me met du baume au cœur.»

DTM - Nürburgring (17/08/14)
Best of the rest

En savoir +

"Best of the rest"



Parti de la 12e place sur la grille de départ, Maxime Martin a franchi le drapeau à damier en 7e position, ce dimanche après-midi, au Nürburgring. Par cette performance, le représentant du RACB National Team a réalisé la 2e meilleure performance des pilotes BMW tandis que son équipier Marco Wittmann a décroché la victoire.


Maxime Martin l’avait pressenti: des conditions changeantes compliqueraient singulièrement la séance qualificative. C’est ce qui s’est précisément déroulé ce samedi au Nürburgring.
«J’ai beau connaître parfaitement cette piste, il me reste encore pas mal de choses à maîtriser en DTM», soulignait le Belge au terme des qualifications. «Dans le clan BMW, il n’y a que Marco Wittmann qui ait réussi à tirer son épingle du jeu. Il faut dire que la première phase des qualifications s’est déroulée sur une piste humide tandis que la seconde a eu lieu sur un asphalte parfaitement sec. J’espérais évidemment faire mieux que le 12e chrono mais la satisfaction, c’est que j’ai réalisé la 2e performance des BMW.»


Une tendance ‘Best of the rest’ que Maxime a confirmée en course. «Ce dimanche, les vannes célestes étaient fermées et c’est en pneus Option (soft) que je me suis élancé. Un bon départ m’a permis d’entamer la remontée jusqu’au 6e rang. En chaussant les pneus Prime (durs), le comportement de la M4 s’est quelque peu dégradé et j’ai reculé d’une place. Mais en coupant la ligne d’arrivée en 7e position, ma voiture a terminé au 2e rang des Bavaroises. Voilà quelques points supplémentaires dans l’escarcelle qui me permettent de conforter ma 7e place au classement provisoire. Conjuguée à la victoire de Wittmann, cela nous permet aussi de conforter notre 1ère place au championnat des teams et au championnat des constructeurs.»

DTM - Spielberg (03/08/14)
Une expérience fructueuse malgré tout

En savoir +

"Une expérience fructueuse malgré tout"



Huitième en qualification, quatorzième en course, Maxime Martin dresse un bilan mitigé de son meeting à Spielberg. Mais le représentant du RACB National Team a quitté le circuit autrichien avec la certitude d'avoir augmenté son expérience en DTM.


A Spielberg, le meilleur temps des premiers essais libres laissait augurer une nouvelle performance de choix de Maxime Martin sur la BMW M4 du team RMG.
Il n'en fut rien.
"Je me suis retrouvé en 8e position sur la grille de départ", souligne le Bruxellois.
"En fait, on aurait pu réussir un meilleur chrono en Q3, la dernière phase des qualifications. Mais les choses ne se sont pas passées comme je l'espérais."


Un scénario délicat qui s'est prolongé en course. "Après un départ moyen, j'ai perdu quelques places dans le peloton et je me suis retrouvé bloqué dans le trafic. Cette piste ne favorise pas les dépassements. En outre, tous les pilotes BMW placés devant moi avaient chaussé des pneus tendres alors que ma voiture était équipée de pneus durs. Enfin, j'ai écopé d'un drive through comme six autres pilotes pour avoir roulé trop vite sous drapeau jaune. Je suis donc retombé en 21e position. J'ai fait le forcing et je suis remonté à la 14e place."


Maxime Martin jette cependant un regard positif sur l'ensemble du week-end. "Cette épreuve ne s'est pas déroulée de façon optimale pour moi mais j'ai grandi en expérience. Je suis ravi d'avoir franchi l'arrivée pour la 6e fois consécutive."

DTM - Moscow Raceway (13/07/14)
une victoire historique

En savoir +

"une victoire historique"



Ce dimanche, le circuit de Moscou est devenu le théâtre d’une Brabançonne historique par la magie de Maxime Martin. Non content de s’adjuger la pole pour son cinquième rendez-vous en DTM samedi, le représentant du RACB National Team en DTM a signé la toute première victoire belge de l’histoire du prestigieux championnat au terme d’une course marquée par la domination implacable de notre compatriote.


Il avait prévenu avant de s’envoler pour la Russie: «Aborder cette course sur le tracé plus long, différent de celui de l’an dernier, m’arrange: nous serons sur un même pied d’égalité.» Fort d’une BMW M4 particulièrement performante sur ce circuit, Maxime a converti ses espoirs les plus fous en vérité: pole et victoire sans avoir souffert la moindre contestation en course, soulevant sur son passage un choeur de commentaires enthousiastes et flatteurs parmi les observateurs…

«J’ai réussi une qualification fantastique après trois séances d’essais libres elles aussi parfaites, commentait Maxime dès samedi. Prendre le départ de ma 5e course seulement en DTM en position de pointe, c’est impressionnant. C’est une sensation extraordinaire. Mais bon, je reste bien conscient que la course sera une tout autre histoire. Maintenant, je veux montrer que je peux me battre avec les autres aux avant-postes.»


Mission accomplie. Avec la manière qui plus est. Auteur d’un envol parfait, le représentant du RACB National Team en DTM a de suite creusé l’écart sur la meute pour, tel un métronome, s’isoler en tête. Martin avait 11 secondes d’avance sur la BMW de Spengler quand la safety-car ramenait les compteurs à zéro à micourse. Moment idéalement choisi par le leader pour changer de gommes. Dix tours plus tard, au feu vert, le Bruxellois plantait à nouveau le peloton derrière lui pour aller s’imposer avec 4.2 d’avance et écrire son prénom en lettres d’or dans l’histoire du DTM et du sport automobile belge.

«Je suis assez content, balbutiait-il presque à sa descente de podium, mais je suis surtout très surpris! Moi qui ai toujours rêvé de rouler en DTM sans avoir jamais fait de monoplace, ce qui m’arrive ici à Moscou est absolument incroyable. Je vais mettre du temps à réaliser. Pour ma cinquième course en DTM, ma première sur ce circuit, signer la pole et la victoire, c’est géant. Je ne remercierai jamais assez BMW et mon équipe RMG… Ma voiture était parfaite.»

DTM - Hungaroring (01/06/14)
Mes huit premiers points au championnat

En savoir +

"Mes huit premiers points au championnat"



Dès sa 3e course seulement en DTM, Maxime Martin a réalisé une performance de choix. Quatrième des qualifications, le représentant du RACB National Team a hissé la BMW du team RMG à la 6e position finale.


En abordant le rendez-vous hongrois, Maxime Martin s’était juré d’être plus compétitif lors des qualifications. Ce qu’il a remarquablement réalisé en signant le 2e temps en Q1 puis le 4e chrono lors des Q2 et Q3. «Je suis évidemment très content de ces résultats», explique le jeune Belge. «Ils démontrent que je me sens de plus en plus à l’aise au volant de la BMW M4 dont j’exploite au mieux les qualités.»


Sur un Hungaroring baigné de soleil et, par conséquent, résolument sec, Maxime avait choisi de s’élancer avec les pneus ‘Prime’, les gommes les plus dures. «Bien sûr, les pilotes qui étaient partis en pneus tendres (Option, ndlr) m’ont dépassé et je me suis retrouvé en 12e position. Mais quand j’ai chaussé à mon tour ces gommes, j’ai très vite intégré le premier peloton.»


Le représentant du RACB National Team pense même qu’il aurait pu faire mieux qu’une 6e place. «C’est vrai que j’ai perdu un peu de temps lors du passage au stand… Sans doute la 4e position était-elle envisageable! Mais je ne vais pas bouder mon plaisir pour autant. Ce dimanche, j’ai recueilli mes huit premiers points dans le prestigieux DTM et je suis, pour l’instant, le meilleur rookie du championnat.»

DTM - Hungaroring (01/06/14)
Mon objectif ? Etre plus performant en Q2

En savoir +

"Mon objectif ? Etre plus performant en Q2"



Après deux meetings en Allemagne, le DTM s'offre une première excursion hors frontières. Sur le Hungaroring situé non loin de Budapest, le représentant du RACB National Team compte mettre en pratique les enseignements acquis lors de la course précédente au volant de la BMW M4 du team RMG.


Le DTM ne se limite pas aux circuits allemands. A plusieurs reprises, il sort des frontières. Parfois pour des destinations lointaines. Le 3e rendez-vous de la saison ne se déroule pas de l'autre côté de la planète mais en Hongrie, précisément sur le Hungaroring. Pour le DTM, il s'agit d'un retour après 26 ans d'absence. "Je ne débarque pas en terre inconnue", explique Maxime Martin. "Cette piste était au programme des essais officiels d'avant-saison. J'ai passé deux jours à y peaufiner les réglages de ma BMW M4."


Un contexte d'autant plus favorable que le jeune Belge est reparti d'Oschersleben avec le sentiment d'avoir progressé... "En course, cela se passe de mieux en mieux. Lors du dernier meeting, j'ai roulé sous la pluie pour la première fois. Des conditions qui m'ont permis de mieux cerner le comportement de la M4. Mais je suis conscient que le chemin de l'apprentissage est encore long. Notamment dans les phases qualificatives. Lors des deux premiers rendez-vous, j'ai bien franchi le cap de la Q1 mais j'étais moins performant en Q2. C'est donc dans ce domaine que je vais m'appliquer dès ce week-end."


Un exercice périlleux qui revêtira une importance particulière... "Le Hungaroring a la réputation d'être un circuit qui ne favorise pas les dépassements. Là, plus qu'ailleurs, il s'agira de s'élancer d'une bonne place sur la grille de départ. Après, les espoirs de grimper au classement se limitent aux incidents de course et à la stratégie. De bonnes raisons pour être compétitif dès les essais samedi."

DTM - Oschersleben (18/05/14)
De bons chronos sous la pluie

En savoir +

"De bons chronos sous la pluie"



13e sur la grille, 14e à l’arrivée… Le résultat ne reflète pas totalement la performance de Maxime Martin, ce dimanche, à Oschersleben. Pour sa 2e course en DTM, le représentant du RACB National Team a souvent imprimé le même rythme que les meilleurs sur la BMW M4 du team RMG.


Maxime Martin poursuit son apprentissage au sein du très disputé DTM. En qualification, notamment…
«En Q1, j’ai signé le 10e chrono, le 3e des BMW. En Q2, en revanche, je n’ai pas pu faire mieux que le 14e temps», admet le Belge. «En fait, j’ai amélioré d’un dixième de seconde alors que mes rivaux ont tourné 4, voire 5 dixièmes plus vite. Je me suis aussi retrouvé dans le trafic.»


Un concurrent devant lui ayant été déclassé, Maxime Martin s’est élancé de la 13e place sur la grille ce dimanche. «La piste d’Oschersleben est restée sèche pendant les cinq premiers tours puis la pluie s’est invitée. Durant les premières révolutions, les concurrents chaussés de pneus plus tendres m’ont dépassé mais, au fil des tours, je suis remonté. De la 16e place où j’étais en début d’épreuve, je suis remonté au 6e rang. Malheureusement, je n’ai pas connu beaucoup de réussite avec les safety cars, au nombre de trois. Sur ce plan, c’est un peu frustrant de terminer à la 14e place alors que j’ai pointé un moment aux portes du top 5. Mais dans l’ensemble, c’est un week-end positif: j’ai signé de bons chronos en course, notamment sous la pluie, et j’ai le sentiment d’avoir progressé au volant de la BMW M4. Vivement la prochaine course, début juin, au Hungaroring.»

DTM - Hockenheim (04/05/14)
Dans l'ensemble, un résultat positif

En savoir +

"Dans l'ensemble, un résultat positif"


A Hockenheim, ce dimanche, Maxime Martin a hissé la BMW M4 du team RMG à la 20e place. Dans cette manche inaugurale du DTM, le représentant du RACB National Team a signé de bons chronos mais a aussi connu quelques mésaventures.


Maxime Martin avait prévenu: il a tout à découvrir dans ce DTM au niveau particulièrement relevé. Un apprentissage qui s’est pourtant déroulé de belle manière lors des qualifications. «Je ne savais pas du tout où j’allais me situer en entamant la première séance qualificative», raconte le Belge. «Le 3e chrono réalisé en Q1 m’a rassuré. En Q2, j’ai commis de petites erreurs, ce qui m’a relégué en 14e position à quelques dixièmes de seconde de la Q3.»


Après un départ de bonne facture, Maxime s’est retrouvé gêné… «Très vite, je me suis retrouvé bloqué derrière la Mercedes de Gary Paffett dont le rythme était inférieur au mien.»


C’est toutefois au stand que le Belge a perdu le plus précieux de son temps. «Une roue de ma BMW n’était pas bien fixée, je me suis retrouvé sur trois roues quelques instants après le pit-stop. Il a fallu reculer vers l’emplacement pendant que des mécanos allaient récupérer la 4e. Bref, j’ai perdu un tour dans cet incident.»


En revenant en piste, le représentant du RACB National Team ne perdait pas pour autant sa motivation: «Les dernières minutes de l’épreuve ont été menées à un rythme élevé; je signais des chronos comparables à ceux des BMW de tête. Ce qui démontre que la pointe de vitesse est là. Il me reste maintenant à acquérir l’expérience. Elle viendra au fil des courses. Je termine donc 20e mais, dans l’ensemble, le résultat est positif. Et ce qui est formidable, c’est que la victoire est revenue à Marco Wittmann, mon équipier, au sein du BMW Team RMG.»


La prochaine course se déroulera à Oschersleben le 18 mai.